• L1150062
  • L1150055
  • L1140739
  • L1150049
  • L1090056-2
  • L1080624-2
  • L1080719-2
  • _MG_5535-2
  • L1080081-2
  • _MG_5536-2
  • L1080211-2

Cette partie de jardin a donné son nom à l’ensemble du lieu. En juillet, les plantes semblent y flotter dans la moindre brise. Postez vous dans la chareterie transformée en salon d’été et régalez vous à contre jour des transparences de cette association un peu folle de plantes légères et flexibles. Ici pas de feuillages larges, pas de grosses fleurs mais des épis fins, des brouillards et des cascades de petites fleurs… le tout dans une apparente improvisation mais, comme ailleurs dans le jardin, les plantes sont soigneusement choisies en fonction du thème choisi puis répétées plus ou moins régulièrement pour donner son unité à l’ensemble. Voyez les épis dorés de cette superbe graminée calamagrostis ‘Karl Foesrter’.Ils sont là, répartis sur la parcelle et donnent le rythme. C’est de cette répétition par touches, de cette démarche impressionniste que naissent l’équilibre et le naturel de cet espace.Les plantes viennent de partout : Amérique du nord avec les grandes veronicastrum, les ratibida, les phlox paniculata sauvages, Asie avec les grands thalictrum, les sanguisorbes blancs, pourpres et roses mais aussi Europe : œillets de chartreux, brize moyenne, ancolies. Plus de quinze ans après sa plantation, la longue haie de buis en « vagues » qui borde le jardin plume est à maturité. Elle fait écho de façon plus permanente à l’écume des vagues de plantes. Elle a été formée « à vue » sans passer par le dessin, sculptée à la cisaille par Sébastien année après année. Prenez du recul dans le verger et vous comprendrez mieux son extrême importance dans l’architecture du jardin.

This part of the garden gave its name to the whole place. In July, plants seem to be floating in the slightest breeze. Stand in the old cart shed, now a summer lounge, and enjoy the transparency of this rather crazy mix of light and flexible plants against daylight. Here, no large foliage, no big flowers but fine spikes, mist and cascades of tiny flowers… as if apparently improvised but as anywhere else in the garden, plants are carefully selected to be consistent with the chosen theme and then used in a regular pattern to give the whole its unity. See the golden spikes of this superb grass, Calamagrostis ‘Karl Foesrter’. There they are, spread out in the space giving rythm. It is from these repeated touches, from this impressionist approach, that comes the balance and spontaneity of this space.Plants come from around the world: North America for the tall veronicastrum, the ratibida and the wild phlox paniculata, Asia for the tall thalictrum, the purple, pink and white sanguisorba but also Europe : dianthus carthusianorum , briza media, columbines. More than fifteen years after being planted, the long wavy box hedge lining the Jardin Plume is finally mature. It echoes, in a more permanent way, the foam of the plant sea waves. It was formed visually, without drawing, trimmed by Sébastien year after year. Take a step back in the orchard and you will get a better understanding of its tremendous importance in the garden’s architecture.

2 Comments

  1. elaine polglase
    15 juin 2016

    I visited the garden at the end of May with agroup which was touring in France and England. Yes, we went to the « big names » in France and the Chelsea Flower show in London.
    Your creation is beautiful and an inspiration for me to do something more interesting with my very small boxwood circle!
    Merci…

    Reply

Leave a Reply to patrick quibel

Cancel Reply